OUTLAWS DEVIENT OUTSIDERS

J’ai parlé dans mon dernier post de ma nouvelle série de romance MM, OUTLAWS. Mais après avoir écrit une bonne partie du tome 1, MARKUS, je me suis rendue compte que le titre général ne convenait pas. D’accord, c’est une série sur les bikers, et ils ont des activités un peu illégales (voire même beaucoup). Mais vous avez déjà lu, et moi aussi, ce genre de série sur des bikers qui trafiquent ici et là, et ce n’est pas ce que j’ai envie d’écrire.


undefined

Au fur et à mesure que je développe MARKUS, je m’aperçois que mes personnages principaux sont plutôt des Outsiders, des hommes qui sont toujours un peu à l’écart des autres. Ce ne sont pas des asociaux, Markus fait partie d’un gang de bikers et il aime cette famille qu’il a trouvée au hasard de la vie. Mais il n’a pas forcément les mêmes rêves qu’eux. Ses aspirations sont différentes, et c’est pourquoi il se sent toujours un peu en décalage, à l’écart de ses meilleurs amis et frères de bécane.

Donc, Outlaws devient OUTSIDERS. Si l’inspiration est là, trois tomes sont prévus, et vous rencontrerez certains personnages des tomes 2 et 3 dès le tome 1. Ce sera à vous de deviner lesquels ! Alors que les Renegades mettaient en scène des gangsters urbains, entre la ville imaginaire de Greenville (New Jersey) et New York, OUTLAWS a pour cadre le sud-ouest des USA, avec ses grands espaces désertiques et ses paysages grandioses.

undefined

C’est difficile à écrire pour moi, oiseau des villes, uniquement heureuse au milieu de l’agitation de la ville. C’est aussi pour cela que j’aime écrire, pour me glisser dans la peau de personnages qui ont des goûts différents des miens. Parfois, je me surprends moi-même à me dire « tiens, il faudrait que j’essaie cela, ça pourrait me plaire » lorsque j’attribue un hobby à un personnage. Par contre, dans ce cas précis, pas de risque que je change d’avis sur l’opposition ville/campagne, même avec de grands espaces. J’ai un peu trop vécu dans une petite ville proche de la campagne pour ne pas avoir eu ma dose pour le reste de ma vie ! Et puis je serais trop malheureuse loin des librairies.

J’ai eu un mois de janvier cahotique, j’ai donc un peu de retard sur mes dates de publication initialement prévues. Au mieux, OUTSIDERS : MARKUS sortira à la toute fin du mois de février, au maximum, il sera publié en mars. Mon illustratrice est déjà en train de travailler sur la couverture. Il est étrange comme dès que je lui ai parlé de bikers et de grands espaces, elle a aussitôt été très enthousiaste pour rechercher des photos et penser au graphisme d’une nouvelle série.

En attendant, je vous propose un concours sur ma page Facebook pour gagner les trois volumes des RENEGADES en version papier et dédicacés, histoire de patienter en attendant Markus et ses amis. Et je vais aussi publier, pour la première fois sous forme de recueil, toutes les nouvelles MM que j’ai écrites entre 2014 et 2018. Si vous vous souvenez de Pris au piège, Fouille au corps et la série des prisons écrites sous le pseudo de Julia Morgan, vous aurez la possibilité d’avoir toutes ces histoires en un seul volume, avec un texte revu et corrigé par une pro de la correction. Et une nouvelle couverture. Hot, la couverture. Le titre est en débat entre les lectrices, j’ai créé un sondage pour que vous le choisissiez.

Je vous en reparle plus longuement dans un prochain post.

2 commentaires sur « OUTLAWS DEVIENT OUTSIDERS »

  1. C’est bien le changement de titre, je trouve Outsiders plus mystérieux. J’ai hâte de voyager dans l’ouest américain. Je suis très friandes des grands espaces et beau paysage, sans pour autant aimé les descriptions de 15 pages. Haha la meuf bien contrariante! Bon courage pour l’écriture !

  2. Ne t’inquiète pas pour les descriptions, j’en mets le minimum, parce que je suis la première que ça ennuie dans un livre quand ce n’est pas nécessaire. Contrariante est inscrite dans mon ADN 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :